« J’avais 17 ans, je savais ce que je voulais faire dans ma vie, j’étais consciente et ambitieuse, mais mes parents ne le voyaient pas forcément, j’avais l’impression qu’ils ne voyaient que du négatif en moi, quel dommage ! »

une maman qui s affole devant son ado

Elle nous disait ces mots avec beaucoup de tristesse, elle aurait aimé que ses parents puissent mieux l’accompagner et la comprendre au cours cette étape de sa vie !
Avant de laisser d’autres parents commettre certaines erreurs, je leur consacre entièrement cet article !

Qui est mon ado ?

La phrase fétiche des parents : « Je suis ton père / ta mère qui te connaitrait mieux que moi ? ». Or ceci n’est toujours pas le cas, combien de parents ont découvert un peu trop tard la vraie personnalité de leurs enfants. L’enfant peut être assez mystérieux pendant une étape de sa vie. En effet, des études ont montré que 95% des jeunes

ont une personnalité et un comportement qui diffèrent à la maison et à l’extérieur.

Ainsi, arriver à cerner cela n’est pas chose facile.Connaître vraiment son enfant nécessite beaucoup d’efforts, des questions bien placées, des activités ensemble, de l’attention, de la vigilance et le plus dur, faire tout cela sans « étouffer » son enfant et dans la plus grande discrétion !

Qui est elle ?Cuisiner ensemble peut sans doute vous rapprocher, et vous permettre d’aborder certains sujets.
Des recherches montrent aussi que faire du sport ensemble aide à consolider des liens.
Si vous aimez danser, chanter, jouer un instrument de musique, peindre ou encore dessiner, n’hésitez pas à le faire ensemble. 😉
Toujours proposer des activités, mais montrer qu’on est ouvert à d’autres propositions ! L’objectif est d’établir une relation de confiance.
Autre chose qui est sans doute très important, c’est d’avoir le sens de l’écoute. Nous avons pris l’exemple de deux situations différentes qui vous l’illustreront parfaitement :
D’un côté nous avons une fille qui se confie très souvent à sa mère. Mais à chaque fois, sa mère trouve que c’est elle qui a tort, qu’elle a mal agit ! En bref elle est toujours fautive. Et avec le temps elle décide de ne plus se confier à sa mère et de gérer ses problèmes seule, parce qu’elle prétend ne pas avoir « besoin qu’on la juge davantage ».
D’un autre côté nous avons une autre maman, qui utilise une approche différente, elle trouve les bons conseils, et utilise les bons mots. Même lorsque sa fille a tort, elle le lui fait comprendre d’une manière très subtile, en utilisant une phrase comme : « La prochaine fois, je te propose/te conseille de réagir comme ça…», au lieu de « Oui, mais tu as tort tu ne devais pas réagir comme ça ». En se comportant de cette manière, elle a réussi à créer une relation de confiance entre elle et sa fille qui n’hésite pas une seconde à toujours lui parler !
Vous avez sans doute compris la leçon à retenir ? Utiliser la bonne approche peut tout changer !
Après une série d’activité, quelques échanges, vous pourrez commencer à cerner le profil de votre enfant et pouvoir enfin l’aider petit à petit à construire son projet professionnel…

Les bonnes questions pour comprendre son projet professionnel

Une jeune femme assise devant son ordinateurQu’est-ce que tu aimerais bien faire plus tard ? Sauver des vies peut être, ou plutôt soigner des enfants ? Décorer des maisons ? Enseigner ? 
Ou encore changer la formulation : « Tu organises très bien les anniversaires de tes sœurs, tu ne serais pas intéressée par l’événementiel ? » ;
« Tu as de bonnes notes en maths, tu aimerais avoir un travail en rapport avec cela, ou pas ? » ;
A ce moment précis, l’idéal serait d’être très attentif à la réponse que votre enfant vous donnera !

 Il peut par exemple répondre : « Non je ne me vois pas faire cela, mais plutôt ceci, mais je ne suis pas sûr… ». La prochaine étape sera de recueillir le maximum d’informations pour pouvoir enfin accompagner votre enfant à définir parfaitement son projet.

 

Comment l’aider à mieux définir son projet d’avenir professionnel ?

une jeune fille qui fait un bisou à sa mere sur la joue

Après avoir bien traité les réponses que vous avez eues de votre enfant, l’idéal serait de commencer à faire des recherches allant dans ce sens.
Vous pouvez par exemple faire des tests d’orientation en ligne ensemble. Ces tests révèlent souvent en nous des « passions » ou des talents cachés. Ce qui pourrait éclairer beaucoup votre enfant.
Ensuite, vous pourrez trouver des pages internet qui décrivent clairement les métiers qui pourraient l’intéresser, ou encore participer à des salons d’orientation, qui se tiennent très souvent dans tout le territoire.
La dernière étape une fois que vous aurez deux ou trois métiers en tête, serait peut-être d’essayer de contacter des personnes de votre entourage qui pratique ce métier et qui ont pourront raconter leurs belles histoires à votre enfant.

Utiliser les bons mots et les bonnes méthodes !   

Vous l’avez compris, ce qu’il faut c’est utiliser la bonne méthode, la bonne approche, avec les bons mots. Et avant tout, créer une relation de confiance et de proximité avec votre enfant.
Le secret, est très simple : « aider et accompagner, sans imposer et étouffer ».

J’espère que cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager, et à bientôt sur nos réseaux !

Auteur : Coumba Souna Sow -  CoHomly

 

 

 

 

 

 

© Cohomly, tous droits réservés - Mentions légales