une étagère de bibliotheque avec des livres

Bourses sur critères sociaux, aides au logement, prêts étudiants… Connaissez-vous tous les aides financières et exonérations existantes pour vous aider dans la poursuite de vos études ? Quelle que soit votre situation, faites le point sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre et dans quelles conditions.

1 - La Bourse sur critères sociaux, qu’est-ce que c’est ?

Délivrée par le CROUS de votre académie sur votre demande par le biais du dossier social étudiant, elle est divisée en 7 échelons suivant votre situation : à l’échelon 0 le plus bas, elle donne droit à une exonération des droits universitaires et de sécurité sociale. A l’échelon 7, le plus élevé, l’aide peut aller jusqu’à 5539 € / an pour les étudiants aux revenus familiaux les plus faibles.

 

Quels sont les critères d’attribution de la bourse sur critères sociaux ?

> Avoir moins de 28 ans au 1er septembre de l’année universitaire

> Suivre une formation dans un établissement habilité à recevoir les boursiers

> Remplir et envoyer le Dossier Social Etudiant au Crous de votre académie le plus tôt possible dans l’année scolaire précédente, par exemple en janvier ou février de l’année de Terminale.
Ce dossier prendra en compte : la distance entre le domicile des parents et du futur lieu d’étude, les revenus des parents ou du tuteur légal de référence, et le nombre d’enfants à charge.

Vous souhaitez savoir si vous êtes éligible à ce type de bourse ? Rendez-vous sur le simulateur du CNOUS

 

2 – Les autres bourses et aides financières

 

L’aide au mérite

Destinée aux étudiants boursiers bacheliers ayant obtenu la mention « très bien » au bac, elle s’élève à 900€ pour les bacheliers 2015 et sera versée en 9 mensualités. La liste des bacheliers « mention très bien » est transmise directement au CROUS qui sélectionnera les bénéficiaires en fonction des critères d’attribution. Il n’y a donc pas de demande spécifique à effectuer.

 

L’aide à la mobilité internationale

Elle est destinée aux étudiants boursiers qui souhaitent poursuivre leurs études à l’international dans le cadre de leur cursus, et s’élève à 400 €/ mois sur une période de 2 à 9 mois. Cette fois ce n’est pas le CROUS mais l’établissement d’enseignement supérieur qui attribue cette aide. Comme dans le cadre des autres aides dépendant du ministère chargé de l’enseignement supérieur, l’assiduité aux cours et examens sera alors rigoureusement contrôlée.
Cette aide est cumulable avec l’aide au mérite.

 

Pour les étudiants non-boursiers :

- Le dispositif Sésame permet aux étudiants non-boursiers dont les parents ne sont pas imposables de bénéficier d’une aide à la mobilité ou d’une aide au mérite.
 
- Le passeport Mobilité-Etudes concerne les étudiants des DOM et TOM qui, par exemple, font leurs études en France métropolitaine. Un billet aller-retour leur est offert.
- L’allocation Erasmus est attribuée dans le cadre d’un échange Erasmus et prend en compte le pays, la durée, et le type d’études (études ou stage). Vous pouvez cumuler une allocation Erasmus avec la bourse sur critères sociaux.

 

L’aide aux jeunes en situation d’autonomie avérée et les Aides d’urgence

Il s’agit d’aides sociales versées aux jeunes non boursiers généralement en situation de rupture familiale. En fonction de la situation de l’étudiant, plus ou moins critique, ponctuelle ou durable, l’aide prendra diverses formes. Il faut s’adresser au CROUS de votre académie qui décidera du type d’aide à vous allouer de façon personnalisée.

 

3 – Les Aides au Logement

Destinées aux étudiants n’étant plus à la charge de leur parents, l’APL (Aide personnalisée au logement) ou l’ALS (Allocation Logement à caractère social) doivent faire l’objet d’une demande auprès de la CAF et seront attribuées selon différents critères : ressources, nature du logement, situation de famille etc.)

Hormis ces aides, votre ville, département et région peuvent proposer d’autres formes d’aides locales et tarifs réduits : n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie !

 

4 – Les Prêts Etudiants

En tant qu’étudiant, enfin, vous pouvez bénéficier d’un prêt bancaire étudiant garanti par l’Etat, sans caution ni conditions de ressources particulières et avec des possibilités de remboursement différé, par exemple une fois les études terminées. Le montant du prêt peut aller jusqu’à 15000 € et peut être contracté auprès des banques suivantes : La Société Générale, le Crédit Mutuel, les Caisses D’Epargne du groupe BPCE, le CIC et les banques populaires.
Le prêt est ouvert à tous les étudiants et peut être un bon moyen de financer tout ou partie de ses études, en le cumulant aux autres sources de revenus comme un job étudiant, un stage rémunéré ou des aides.

© Cohomly, tous droits réservés - Mentions légales